Virage à droite
, Non au virage à droite au feu rouge sur l’Île de Montréal

Communiqués de DéPhy Montréal
ROPMM - Montréal, le 16 déc. 2016

Le ROPMM appuie le communiqué du RAAMM.

Il est essentiel de sécuriser la traversée au carrefour des personnes handicapées visuelles.

Comme le souligne le RAAMM dans son communiqué:

Pour une personne handicapée visuelle, pouvoir identifier le déroulement des phases à une intersection contrôlée par des feux de circulation est primordial. Le virage à droite au feu rouge élimine la prévisibilité du cycle normal d’un feu de circulation. Il devient donc beaucoup plus difficile pour la personne d’analyser le cycle des feux de circulation et ainsi de déterminer le bon moment pour effectuer sa traversée.

Tout comme Vélo Québec, le ROPMM estime que le virage à droite au feu rouge pour les voitures n’a pas sa place en milieu urbain densément peuplé. En effet, la densité de la population, le nombre toujours croissant d’automobilistes, ainsi que les temps de traversée souvent assez courts, mettent en péril la sécurité des usagers en situation de handicap.

Les économies de temps et d’énergie sont dérisoires au regard du danger que cela représente pour le piéton. On parle ici de sauver 2,64 litres d’essence par an et entre 3 et 15,6 secondes par jour (source: Vélo Québec).

Des initiatives sont actuellement en cours: nommons par exemple les engagements de la Ville de Montréal dans son Plan d’action en accessibilité universelle 2015-2018, ainsi que l’importance des mouvements collectifs activement engagés en faveur de l’accessibilité universelle.

Ne fragilisons pas les petits pas, acquis et à venir, en accessibilité universelle, qui favorisent la participation sociale des personnes en situation de handicap.

À consulter:

Date de dernière modification : 2017-04-30
ImprimerPartager par courriel. Partager sur : FaceBookTwitterLinkedIn